Peintures

mercredi 8 septembre 2010
par Patricia Rossi, Stéphanie Cornil, Isabelle Osche
popularité : 100%

OEUVRES D’ART

Une floraison d’œuvres d’art sera l’expression d’une profonde dévotion à laquelle se rallient non seulement des mécènes émanant des confréries de Pénitents, des clercs, des riches marchands, mais aussi toutes les classes sociales. Tous participeront à cet élan de foi adressé au panthéon des saints investis de diverses missions : protéger de la peste et du choléra, de la famine, intercéder auprès du Père éternel pour déjouer des complots, faire reculer l’ennemi …

FAMILLE BREA

Moneto Brea fut le premier membre de la famille Brea que l’histoire ait retenu. En 1412, il était tonnelier et eut trois fils : Pierre, Louis, et Antoine, ainsi qu’une fille, Jeannette. La famille poursuivit ensuite cet artisanat de père en fils, rue de la Barillerie, à Nice, où en 1437, elle possédait une maison.

Elle exploita, également, aux alentours de 1415, une terre située quartier Longchamp, c’est-à-dire hors les murs.

En 1501, les frères Louis et Antoine sont mentionnés comme propriétaires de la maison qu’ils habitent rue Barillerie ; de même, une mention datant de 1480 précise qu’ils éaient bien co-propriétaires de la terre de Longchamp.

Cette famille était originaire de Montalto Ligure, dans la vallée de l’Argentina, où ce patronyme est encore fréquent.

C’est là qu’en 1516, Louis Brea exécutera le polyptyque de Saint Georges, précisant même sa citoyenneté en signant son oeuvre.

LOUIS BREA Vers 1450 – 1522 Il naît à Nice vers 1450 dans une famille de tonneliers installée dans la ville depuis plusieurs générations mais dont l’origine se situe en Ligurie, à Montalto. Ce lien avec la Ligurie manifestera tout au long de la carrière du peintre qui épanouira son art de la Provence aux régions de l’Italie septentrionale, suivant ses pérégrinations. Son œuvre est extrêmement prolifique, on recense une soixantaine de retables à son actif. Seize d’entre eux ont été authentifiés par des signatures ou actes notariés. Sa renommée était telle que son nom était devenu synonyme de « retable » dans le Comté de Nice. Louis Bréa a travaillé principalement pour les lieux saints, exprimant la dévotion chrétienne. Nous avons la chance extraordinaire de voir encore ses retables dans leur lieu d’origine : couvent, église paroissiale, jusqu’aux chapelles les plus isolées du Haut-Pays.

Les influences diverses dans l’art de Louis Bréa montrent combien son travail s’est développé au cœur de divers courants, provençaux, flamands et italiens. On y retrouve la marque de maîtres locaux ou provençaux, comme Jacques Durandi de Nice et Jean Miraillet qui travaille à Montpellier. Ses voyages en Italie septentrionale lui permettent de collaborer avec des artistes de diverses cultures : influence flamande pour la Crucifixion du Palazzo Bianco de Gênes, et italienne, avec François de Pavie à Taggia et le milanais Vicenzo Foppa à Savone où Louis Bréa est appelé en 1490 pour terminer le retable de la Vierge pour Gulio della Rovere. Cette longue carrière d’études et de travail permettra à l’artiste d’atteindre le plus haut niveau de maîtrise dans son art des techniques de la Renaissance, en particulier des éléments de la perspective.

Cependant, tout au long de sa carrière, Louis Bréa reste attaché à l’iconographie médiévale. Il travaille souvent à l’écart des grands centre artistiques où les commandes locales résistent aux formes novatrices et s’inscrivent dans une tradition médiévale emprunte de ferveur religieuse. Le retable constitue avant tout le support de la foi chrétienne, il apporte réconfort et consolation aux fidèles, permet de soutenir l’appel à la miséricorde divine et à l’intercession de la Vierge et des Saints. Louis Bréa répondra avec grande perfection à cette attente. Ses personnages admirablement gracieux, sereins et d’une grande pureté de traits permettent la projection dans un monde divin où la conscience est pure, l’esprit serein et l’âme noble et belle.

http://www.cg06.fr/fr/decouvrir-les...


Navigation

Articles de la rubrique

Météo

Nice, France

Conditions météo à 0h0
par weather.com®

Inconnu

°C


Inconnu
  • Vent :  km/h - N/D
  • Pression :  mbar tendance symbole
Prévisions >>